Liban, Haïti, Chili, Équateur, Algérie, Hong Kong, Irak, Catalogne : ça craque de partout

Liban, Haïti, Chili, Équateur, Algérie, Hong Kong, Irak, Catalogne… La liste (non exhaustive) des mobilisations de masse qui ont eu lieu dans la période récente et qui, pour la plupart d’entre elles, se poursuivent, est sans équivoque : ça craque de partout, les peuples envahissent les rues, les pouvoirs vacillent, répriment, et ne parviennent pas à ramener le calme. 

Ces luttes ont certes chacune des singularités, mais elles se rejoignent en un point : une alliance entre massivité et radicalité, avec un degré élevé de confrontation avec l’appareil répressif d’État. Les populations se mobilisent contre les politiques austéritaires et la vie chère, et/ou contre des mesures antidémocratiques, c’est-à-dire contre la régression sociale et politique organisée à l’échelle internationale au sein d’un système capitaliste en crise, avec des classes possédantes déterminées à saigner les peuples pour assurer le maintien de leur domination. 

En France, on n’aura pas manqué de remarquer, en outre, que les mobilisations au Chili et au Liban – entre autres – ont eu pour élément déclencheur des augmentations de prix et de taxes, qui ont joué un rôle de catalyseur de colères plus profondes, plus globales et plus anciennes, comme l’augmentation du prix de l’essence avait joué un rôle central dans la naissance du mouvement des Gilets jaunes. 

Une coïncidence qui n’en est évidemment pas une. Les révoltes qui se déclenchent sous nos yeux aux quatre coins du monde sont le signe que les classes populaires et la jeunesse ne se résignent pas à accepter d’être broyées par un système de plus en plus brutal et prédateur qui, de surcroît, menace la survie même de l’humanité. Des révoltes auxquelles nous devons apporter tout notre soutien, a fortiori dans la mesure où elles font face à une répression particulièrement brutale, venues de pouvoirs qui, comme Macron en France, répondent par la matraque, voire pire, aux revendications sociales. 

Ces mobilisations populaires peuvent être un formidable encouragement pour nos luttes, ainsi qu’une source d’inspiration, de par la détermination, l’inventivité et les capacités de résistance des manifestantEs. Face au capitalisme mondialisé et à l’internationale des bourreaux, les peuples en révolte montrent la voie ! 

Julien Salingue

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.