Grenoble : meeting unitaire de mobilisation

Après la marée populaire du 26 mai 2018 dans le cadre de la mobilisation contre la loi travail, les organisations syndicales et politiques avaient promis de se revoir à la rentrée. 

Cest l’UD CGT qui a relancé la dynamique début septembre, s’appuyant sur, d’une part, plusieurs années de travail intersyndical FSU/Solidaires/CGT et, d’autre part, un boulot unitaire contre les réformes Macron porté notamment par le NPA avec le PCF, la FI et Ensemble. 

Discussion sincère entre militantEs

Plusieurs réunions de travail ont eu lieu pour faire émerger un « socle commun » de revendications concernant les retraites, l’assurance chômage et la sécurité sociale : la retraite à 60 ans, les 32 h, le remboursement à 100 %, la mise en place d’un pôle public du médicament, la continuité du salaire socialisé, le financement par les cotisations et pas par l’impôt… Un vrai travail de discussion sincère entre militantEs pour se convaincre dans l’optique de construire un front de mobilisation. À l’arrivée, le meeting était appelé par les 3 syndicats et les 4 organisations politiques, ainsi que l’UNEF et ATTAC. Près de 300 personnes ont participé aux 3 heures de débats, avec photo de groupe à la fin pour soutenir les inculpéEs du mouvement social et chanter « Tout est à nous... » ! Les organisations doivent se revoir rapidement pour rédiger un « appel de Grenoble » portant les revendications communes et appelant à se mobiliser. À suivre…

CorrespondantEs

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.