Pour la planète : renversons le système !

Depuis quelques semaines, l'écologie et l'avenir de la planète ont fait beaucoup discuter ! En effet dans la jeunesse, des grèves pour le climat ont rassemblé plusieurs milliers de lycéen-ne-s dans le monde comme en Belgique, en Suisse ou en Australie. En France, ce mouvement commence aussi à prendre de l'ampleur en instaurant des mobilisations les vendredis notamment en région parisienne. Vendredi 15 mars une grève mondiale pour le climat est lancé dans la jeunesse, saisissons-nous de cette date pour faire changer l'avenir de la planète et le notre en renversant ce système ! 

Ceux qui nous exploitent sont ceux qui polluent. 

Aujourd'hui, on aimerait nous faire croire que c'est nous qui sommes responsables du réchauffement climatique, que nous devrions plus trier nos déchets et utiliser moins d'électricité pour inverser la tendance... le climat est à la culpabilisation des plus précaires alors que ce sont les plus riches qui créent de grandes usines toujours plus polluantes – aujourd'hui on estime que 100 entreprises sont responsables de 70% des émissions de gaz à effet de serre – et qui trafiquent les chiffres afin d'entrer dans les normes fixées par les conventions. Par exemple, en 2015 c'est Volkswagen qui falsifie les chiffres des émissions polluantes de plusieurs de ses voitures afin de mieux vendre. Volkswagen un des plus gros groupes automobiles mondiaux, en 2014 il est le premier constructeur mondial en terme de chiffre d'affaires et de rentabilité ; il a produit 217,3 milliards d'euros de bénéfices en 2017. Finalement, on voit bien encore une fois que ceux qui polluent le plus aujourd'hui sont encore les grandes usines dirigées par les plus riches, qui nous exploitent.

Pas d'écologie sans changement de système ! 

De nombreux politiciens se présentent comme défenseur de l'écologie et pourtant rien n'a jamais changé, que ce soit en signant des conventions ou encore en organisant des sommets d'hypocrisie comme la COP21 en 2015 où l'on signe des accords qui seront à peine respecter. On finit par se rendre compte que la seule chose qui importe aux gouvernements et aux patrons, c'est leur portefeuille ! Tant que cette minorité de gens très riches (26 milliardaires détenant la moitié des richesse du monde) continueront de décider pour nous, ils continueront à faire passer leurs profits avant l'avenir de la planète et avant nos vies!

Le 15 pour le climat, tous à Paris le 16... et le 19 on continue !

La lutte pour la justice climatique doit aller main dans la main avec la lutte pour la justice sociale. Pour en finir avec la politique antisociale de Macron, et pour arrêter le réchauffement climatique, c'est contre ce système capitaliste qui fait la course au profit que nous devons nous battre ! Le 15 mars, nous devons descendre dans la rue pour tirer la sonnette d'alarme et dire que nous ne sommes pas dupes ; ce ne sont pas les gestes individuels qui réduiront la pollution mais bien un changement global de société. Mais la date de vendredi ne suffira pas. Macron a annoncé la poursuite du grand débat alors que des manifestations étaient prévues pour la clôture du grand « blabla ». C'est pour cela que le 16 mars les Gilets jaunes appellent tous les jeunes et salariés à monter sur Paris. Puis, le 19 mars, les syndicats appellent à la grève interprofessionnelle contre Macron et son monde qui nous matraquent de réformes anti-sociales ! Ces trois journées de lutte doivent être le point de départ d'une lutte d'ensemble contre ce gouvernement et les classes dominantes qu'il défend. Car ceux qui nous polluent sont les mêmes qui nous exploitent, nous devons lutter et nous organiser contre eux ! 

MANIFESTATION VENDREDI 15 MARS

 

Version PDF

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.