automobile

Sortir du tout-auto, voilà le grand chantier, à l’opposé de l’irresponsable plan de « relance de l’automobile » : des milliards d’argent public, la suppression de milliers d’emplois et la fermeture de sites !

Dans une enquête publiée vendredi 24 avril, Mediapart démontre le manque en masques de protection respiratoire FFP2, les plus efficaces et les plus rares, conçus pour empêcher leur porteur de contracter le virus. L’État ne les a donnés qu’au compte-gouttes aux hôpitaux.
Le syndicat de l’automobile américain, l’UAW, s’oppose à la réouverture des usines automobiles début du mois de mai, comme le souhaitent les trois grands constructeurs de Detroit.
« Pour que les usines puissent se mettre en mouvement, il est nécessaire que les activités de vente de véhicules soient autorisées » : voilà la demande du président de PSA au Premier ministre, présentée la semaine dernière.
PSA s’était regroupé avec Air Liquide, Valéo et Schneider Electric pour produire des respirateurs dont les services de réanimations manquent cruellement dans cette épidémie de coronavirus.
Toyota veut faire de son usine d’Onnaing dans le Nord de la France, près de Valenciennes, la première usine automobile de montage à redémarrer en France. La date est fixée au 21 avril.
Trop, c’est trop ! L'UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie) a lancé un appel à Macron pour qu'il reconnaisse le caractère essentiel de toutes les filières industrielles durant cette épidémie de coronavirus.
Malgré plusieurs tentatives de redémarrer ses usines, la direction de PSA n’y est pour le moment toujours pas parvenue. Elle a ainsi dû faire marche arrière pour son usine de moteurs à Douvrin, comme pour son usine de boîtes de vitesses à Valenciennes.
Entretien avec M., ouvrier à la chaîne et militant CGT à l'usine PSA La Janais (Rennes)
Comment cela s’est passé à PSA La Janais la mise en confinement, le premier mois de fermeture de l'usine ?
La filiale de Renault en Roumanie, Dacia, a annoncé son intention de preprendre les activités de production da son usine de Pitesti en deux étapes, une première le 21 avril et une seconde le 4 mai. Dacia est le premier employeur privé de Roumanie avec 15 000 salariéEs.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à automobile