aviation

La privatisation de l’Aéroports de Paris (ADP) fait scandale, y compris parmi des gens qui n’ont aucune opposition de principe aux privatisations, parce qu’elle se trouve au confluent d’au moins deux questions : la nature d’un aéroport et les soupçons de cadeaux et collusion avec c

À Air France, le révélateur qu’a constitué la geste de la chemise arrachée du DRH continue de produire ses effets...
Avant le 5 octobre, pour tous – gouvernement, éluEs, grands médias, économistes – l’affaire était simple : Air France était une compagnie au bord du gouffre qu’il fallait réformer (comprendre « réduire le coût du travail »), ce qui serait fait par des patrons de grande qualité, chantre du « d
La direction a mis donc les bouchées doubles pour licencier en urgence « pour faute lourde » quatre agents du Fret Cargo d’Air France.Le Premier Ministre avait insisté à plusieurs reprises pour que la Direction d’Air France se fasse très vite justice elle-même.
Le 5 octobre, les images des deux cadres s’enfuyant chemise arrachée ont provoqué une vague de jubilation dans de larges secteurs du monde du travail.
Les résultats du troisième trimestre du Groupe AF/KLM qui viennent d’être publiés arrivent au plus mauvais moment pour la direction.
Gouvernement et médias aimeraient que la situation à Air France retombe dans les ornières habituelles du « dialogue social », c’est-à-dire la soumission des syndicats aux exigences patronales.
Un beau rassemblement à proximité de l'Assemblée nationale en soutien aux 5 salariés d'Air France mis en examen suite aux bousculades à l'occasion du Comté central d'entreprise, le 5 octobre. Parmi les 2000 manifestantEs, une large majorité de salariéEs d'Air France, toutes professions réunies.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à aviation