Histoire

Le soir du 9 novembre 1989, un symbole de la Guerre froide et de l’oppression des peuples du bloc soviétique s’effondre : à Berlin, alors que des manifestations font convulser le régime est-allemand, la population s’attaque au mur érigé en août 1961 et le détruit.

Le soir du 9 novembre 1989, un symbole de la Guerre froide et de l’oppression des peuples du bloc soviétique s’effondre : à Berlin, alors que des manifestations font convulser le régime est-allemand, la population s’attaque au mur érigé en août 1961 et le détruit.
« Les antidreyfusards ont véritablement donné corps au nationalisme, qui ne coïncide donc ni avec la droite ni avec une classe sociale. Du point de vue sociologique comme du point de vue politique, nous voyons qu’il s’agit d’une nouvelle droite. »
À l’époque de la mondialisation, les capitaux se déplacent en fonction des opportunités de profit et le patronat met en concurrence travailleurEs et sites de production des différents pays et continents.
Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht étaient des dirigeants socialistes qui, contrairement à la majorité des sociaux-démocrates, avaient refusé en 1914 le soutien à la guerre, et impulsé la construction de la Ligue Spartakus.
Françoise Thébaud est historienne, auteure d’un ouvrage qui fait référence sur le sujet, « les Femmes au temps de la guerre de 14 »
Les révolutions vaincues sont vite oubliées.
Texte adopté lors du IVe congrès de l’IC en 1922. La guerre mondiale s’est terminée par l’écroulement de trois puissances impérialistes : l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et la Russie.
Ce devait être « la Der des Ders ».
La commémoration du 11 novembre 1918 a été préparée par une « mission centenaire » qui constituait l’un des outils mémoriels mis en place par Sarkozy pour imposer un retour au « récit national ».

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Histoire