stratégie

Entretien. À l’occasion de la publication de son dernier ouvrage, Communisme et stratégie (éditions Amsterdam, 336 pages, 19 euros), nous nous sommes entretenus avec la philosophe Isabelle Garo.

La crise qui menace l’avenir même de la planète nous pose incontestablement des questions nouvelles, tant du point de vue du programme que de la stratégie.
Le débat sur la classe ouvrière porte semble-t-il essentiellement sur deux problèmes : celui de la dégradation du rapport de force actuel à partir (ou non) des réorganisations de l’appareil productif (ce que j’ai appelé dans une autre contribution le « réductionnisme sociologique »), et celui por
Le débat qui s’est engagé autour de la classe ouvrière et de son intervention pose manifestement quelques problèmes méthodologiques. Que voulons-nous démontrer exactement ? Que la classe ouvrière (en France ? en Europe ?
A ce stade du débat, un certain nombre d'approches se précisent et permettent d'avancer. Je reviens ici sur le texte "Réflexions introductives" (site) par lequel Patrick a introduit l'atelier sur la classe ouvrière à l'UE.
Un premier BI est sorti, divers ateliers ont eu lieu à l'université d'été qui ont permis de rendre la discussion plus vivante mais notre débat stratégie reste trop éloigné des préoccupations de la majorité des camarades.
Dans le premier BI sur le débat stratégique, le camarade Bruno de Bordeaux a rédigé une contribution très critique sur l’écosocialisme, qui offre une base théorique aux craintes que
Dans la discussion sur l'évolution du capitalisme et ce qu’il y a de nouveau aujourd’hui, deux éléments me paraissent essentiels : le quasi-achèvement de la globalisation capitaliste et l'explosion de la crise écologique et climatique. 
Il me semble que la question de l'état est trop peu abordée dans nos réflexions, comme si les caractérisations "classiques", l'état dans le capitalisme étant celui de la bourgeoisie, qui assure les fonctions répressives, idéologiques et économiques permettant le maintien du pouvoir du capital, ét
⇒ 1- La notion d'impérialisme comme “stade”  du capitalisme  puis  les concepts “d'économie-monde capitaliste” (Braudel) ont utilement rendu compte des rapports de domination économique au 19è et début 20è siècle : en réponse

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à stratégie