antiracisme

En 1963, l’écrivain noir James Baldwin a titré ses réflexions sur l’oppression raciale The Fire Next Time. Le feu arrive et seule une réorganisation de la société étatsunienne pourra calmer les flammes de protestation qu’elle a produites.

Article publié le 29 mai sur Common Dreams.
Rennes, 13 mai 2020, dans la rue ! Actif pendant toute la période de confinement, le collectif inter-organisations de soutien aux personnes exilées de Rennes a repris la rue mercredi 13 mai.
A Saint-Pierre-des-Corps, le 10 avril dernier a eu lieu des violences policières contre un habitant. Celle-ci se place dans un contexte de violences policières quotidiennes en particulier dans les quartiers populaires.
« Le racisme n’a pas sa place dans la police républicaine. » Telle a été la réaction du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, dans la soirée du 26 avril, quelques heures après la diffusion, sur Twitter, par le journaliste Taha Bouhafs, d’une vidéo de violences policières dans laquelle
Entretien. Les migrantEs font partie des populations les plus durement frappées par les politiques mises en place par les gouvernements dans le cadre de la crise sanitaire et sociale provoquée par l’épidémie de coronavirus.
Aux frontières comme à l’intérieur de l’Union européenne (UE), la politique raciste des États contre les migrantEs ne désarme pas.
Comment justifier et exonérer l’incurie des pouvoirs publics  ? L’illustration par le quotidien de la population en Seine-Saint-Denis et dans les banlieues populaires.
Ça fait longtemps qu’on alerte. Désormais ce ne sont plus des alarmes.
Publié par la Gauche anticapitaliste, section belge de la IVe Internationale.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à antiracisme