Etats-Unis

31 millions de dollars (28 millions d’euros) : c’est la somme que Michael Bloomberg a déboursée d’un seul coup pour des spots télévisés. Il faut dire qu’avec une fortune de 55 milliards de dollars (celle de Trump n’est évaluée qu’à 3 milliards), il n’est pas à un million près.

Depuis le 22 décembre à minuit, le gouvernement fédéral des États-Unis est partiellement paralysé : c’est le shutdown, la fermeture d’une partie de l’administration. 
Le « socialisme » n’est plus un repoussoir aux États-Unis. Un phénomène qui en surprend et en inquiète plus d’un, mais dont les racines sont profondes.
Donald Trump a jugé « très insultant » que Macron ait proposé la création d’une armée européenne : « Face aux États-Unis, à la Chine et à la Russie [...] peut-être l’Europe devrait-elle payer sa part (du budget) de l’Otan, que les États-Unis assument largement », avait-il tweeté en
Andrew Tillett-Saks est directeur de la section locale 217 de UNITE HERE (Connecticut), syndicat des employéEs d’hôtel. Il revient avec nous sur la grande grève qui touche le secteur depuis un mois : 8 000 employéEs de la compagnie Marriott sont en grève dans huit villes.
Ni « raz-de-marée » démocrate, comme le pronostiquaient les sondages, ni « grande victoire » pour Trump, comme l’a tweeté le président des États-Unis au soir du 6 novembre, les récentes élections de mi-mandat aux États-Unis témoignent d’une polarisation de plus en plus forte dans la société é
Le scénario des incendies en Californie se répète de façon dramatique. Une sécheresse due à de fortes chaleurs et à l’absence de pluies depuis des mois favorise des départs de feux attisés par des vents violents. Depuis le 8 novembre, les incendies établissent des records.
Il est des anniversaires dont la valeur symbolique se voit multipliée par la conjonction des événements qui l’accompagnent. Ainsi, ce 11 novembre 2018 n’est pas seulement le centième anniversaire de la fin de la boucherie sans nom qu’a été la Première Guerre mondiale.
Mobilisation générale contre la venue de Trump à Paris le 11 novembre prochain.
Trump avait promis à son électorat de restaurer la grandeur de l’Amérique en reprenant le slogan de Reagan : « Make America great again ». L’ennemi désigné est la Chine, dont la montée en puissance menace à moyen terme l’hégémonie US. 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Etats-Unis