cinéma

Film macédonien de Teona Strugar Mitevska, 1 h 40, sorti le 1er mai 2019. 

Malgré le titre, Dieu est loin d’être la question principale du film, qui est davantage l’oppression des femmes dans une société patriarcale des Balkans.

De Xavier Giannoli. On peut clairement se dispenser de voir ce polar ecclésiastique que seule la qualité de l’interprétation fait surnager. 
De Xavier Legrand. Pour son premier long métrage, Xavier Legrand nous immerge dans une chronique de la violence conjugale.
De Mahamat-Saleh Haroun. Le réalisateur tchadien montre le processus qui fait d’un migrant réfugié en France pour des raisons politiques un sans-papier pourchassé.
Un film réalisé par la cinéaste palestinienne Annemarie Jacir, sortie nationale le 14 février. 
De Steven Spielberg. Un ancien reporter de guerre contacte des organes de presse (New York Times d’abord, puis Washington Post) pour leur remettre un rapport demandé par le secrétaire à la Défense.
De Martin McDonagh. Martin McDonagh, après Bons baisers de Bruges (2008) continue de nous surprendre avec Three Billboards.Pour décor, rien de bien nouveau a priori. Une petite ville de l’Amérique profonde, caricaturale : raciste et réac.
Film (USA) de George Clooney.En 1959, Suburbicon, banlieue moderne, jalonnée de maisons identiques, symbolise la réussite sociale d’une « classe moyenne » blanche qui quitte les centres-villes. Vont s’y dérouler deux histoires parallèles. 
Film chilien de Marcela Said. 
De Mohammad Rasoulof.Reza est un modeste éleveur de poissons rouges. Il a quitté Téhéran pour s’installer à la campagne avec sa femme, directrice du lycée local, et son jeune fils. Il n’aspire qu’à vivre tranquillement. 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à cinéma