grèves

La politique du gouvernement constitue un grand coup contre le service public d’éducation, les statuts des personnels et les élèves des classes populaires. La réforme des retraites amputerait les pensions de 200 à 1 100 euros mensuels.

Les années féministes se suivent et ne se ressemblent pas.
À 15 jours de la journée de grève interprofessionnelle du 5 décembre, le climat social de plus en plus tendu ne cesse de fragiliser le gouvernement qui tente chaque jour de désamorcer les colères.
Après le « dépôt de sac » massif contre les trains circulant avec un seul agent à bord, ce sont les cheminotEs des centres de maintenance qui donnent des sueurs froides à la direction et au gouvernement.
La grève massive à la RATP le 13 septembre dernier et les perturbations conséquentes qu’elle a entraînées en Île-de-France, ainsi que l’exercice du droit de retrait à la SNCF montrent que quelque chose est en train de changer dans l’état d’esprit des travailleurEs.
La colère a éclaté à nouveau au centre hospitalier du Rouvray, établissement public de psychiatrie, à Rouen. 
Depuis le 8 octobre, près de la moitié des employéEs du magasin Nike des Champs-Élysées sont en grève, pour l’application du Code du travail, l’amélioration des conditions de travail et l’augmentation des salaires.
Vendredi 20 septembre, en fin d’après-midi, le collectif local de soutien aux grévistes de l’hôtel IBIS Batignolles organisait une fête de quartier pour appuyer les revendications des femmes de chambres et donner à leur lutte plus de visibilité dans les alentours de cet établisseme
Le 16 septembre les agentEs des Finances Publiques étaient appelés à faire grève pour combattre le projet de « nouveau réseau de proximité ». Cette première journée de grève depuis la rentrée a été une réussite.
Depuis maintenant plus de trois semaines, une vingtaine de facteurEs de Tulle sont en grève contre une énième réorganisation de la distribution.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à grèves