commerce

Dans la compétition féroce à laquelle se livrent, sur fond de repli de la consommation, les grands groupes de la distribution, les salariéEs constituent plus que jamais la variable d’ajustement, à tel point que la CGT, la principale organisation du secteur, compare la situation du commerce à cell

Alors que, après les européennes, les plans de suppressions d’emplois repartent de plus belle, en particulier dans l’industrie, on n’oublie pas que, depuis septembre 2018, les salariéEs de l’enseigne d’habillement New Look se battent contre sa fermeture annoncée (voir
Dans les semaines qui viennent, il va être difficile d’échapper à la campagne de publicité de Monoprix à la télévision et sur les réseaux sociaux pour son service coupe-file qui permet d’éviter de passer par la caisse lorsque l’on fait ses courses.
La grande distribution n’en finit pas de dévorer ses salariéEs, à tel point que la CGT a comparé la situation à celle qui a touché la sidérurgie au siècle dernier. Ainsi, à Carrefour, c’est une rupture conventionnelle collective géante qui va être mise en œuvre.
Alors que le mouvement des Gilets jaunes se poursuit, les patrons poursuivent les plans de licenciements et autres restructurations, y compris dans le secteur du commerce.
Le 10 septembre dernier, l’enseigne anglaise New Look annonçait, en marge d’un Comité d’entreprise, vouloir fermer 21 de ses 29 magasins français d’ici 2021, ce qui entrainerait le licenciement des deux tiers des 400 salariéEs.
Dans la nouvelle manche du combat qui oppose depuis plusieurs mois les David des quartiers nord de Marseille au Goliath de la restauration rapide, c’est la multinationale qui vient de mordre la poussière. 
Les livreurEs en colère de différentes plateformes (UberEat, Deliveroo, Foodora) avaient appelé à une semaine de mobilisation du 8 au 15 juillet, dernière semaine de la Coupe du monde.
La mobilisation a été très forte contre les 5200 suppressions de poste dans le groupe Carrefour décidées par le nouveau PDG Bompard. Il veut se tourner vers le e-commerce et le drive, en l'appliquant notamment à l'alimentaire et l'électroménager, l'audiovisuel...
Samedi 31 mars, une majorité de magasins Carrefour était en grève à l’appel de plusieurs syndicats. Plusieurs dizaines de magasins ont été bloqués, ce qui a suscité un intérêt médiatique important.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à commerce