Antiracisme

Dans la foulée de la marche historique du 2 juin à Paris, ce sont plusieurs milliers de personnes qui se sont rassemblées à Toulouse à l’appel du Comité Vérité et Justice 31, relayé par de nombreuses organisations.

Les quartiers populaires sont un terrain d’expérimentation quotidienne de la violence d’État. C’est une violence ciblée, dans des quartiers situés loin des centres urbains ou menacés de disparition au cœur des villes, comme à Marseille.
Le Conseil de l’Europe déclarait en juin 2015 : « L’immigration clandestine peut être prévenue par l’aide au développement ».
Le racisme n’est pas qu’une affaire d’attitudes individuelles d’hostilité envers les étrangers, immigrés, ou supposés tels.
Si nous avons épuisé nos mots pour dire la tragédie humaine que constitue le sort réservé aux migrantEs, avec notamment les milliers de mortEs en Méditerranée, il faut pourtant écrire et parler pour dire qu’il n’y a rien de fatal.
Un an après la loi Collomb (dite « asile-immigration »), le gouvernement veut prendre de nouvelles mesures concernant l’immigration. Le débat à l’Assemblée nationale (prévu le 30 septembre) et au Sénat (le 2 octobre) ont été repoussés d’une semaine.
Sur douze sites, des travailleur/ses sans-papier se sont mis en grève ce mardi 1er octobre, pour obtenir des régularisations.
Le gouvernement a chargé des inspecteurs de l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales ) et de l’IGF (Inspection générale des finances ) d’une mission proposant une remise en cause de l’Aide médicale d’État (AME).
Qu’on se le dise : l’offensive raciste macronienne de rentrée est en marche ! Cette écœurante opération n’est pas une nouveauté. Elle est même la énième du genre et pas la plus vaste, Sarkozy ayant battu tous les records en son temps.
Le 18 septembre, l’Assemblée nationale (après le Sénat) a voté majoritairement et sans état d’âme la ratification d’«un accord européen de coopération en matière de partenariat et de développement » entre l’Union européenne (UE) et l’Afghanistan dont le but principal (article 28) est d’expuls

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Antiracisme