Antiracisme

Capitaines courage contre vague brune : les « affaires » Carola Rackete et Pia Klemp comme symboles de la nécessaire lutte contre les politiques criminelles des gouvernements de l’Union européenne. 

« Nous avons pour objectif de mutualiser nos moyens afin d’organiser une riposte offensive contre la loi asile-immigration, et plus généralement, contre les politiques racistes et impérialistes de l’État. »
Le samedi 24 mars, la solidarité s’est exprimée avec force à Quimper.
Mireille Knoll avait 85 ans. Elle était rescapée de la rafle du Vél' d'Hiv en juillet 1942, handicapée, veuve d'un ancien déporté du camp d’Auschwitz. Elle a été assassinée dans son appartement parisien le 23 mars.
Une nouvelle fois, la détermination et l’unité des salariéEs sans-papiers ont eu raison de l’acharnement des chambres patronales, des préfectures, et du gouvernement.
Le mardi 13 mars, dans le cadre de la préparation de la Marche des solidarités du samedi 17 mars, le comité NPA Pantin organisait une réunion-débat consacrée à la situation des migrantEs et aux actions de solidarité qui se développent, entre autres en Seine-Saint-Denis.
Depuis le 30 janvier 2018, des locaux du bâtiment A de l’université Paris 8-Saint-Denis sont occupés par des réfugiés et des soutiens étudiants, personnels et extérieurs. 
Dimanche 18 mars, 150 sans-papiers, accompagnés de soutiens, ont pénétré dans la basilique de Saint-Denis pour attirer l’attention sur leur situation. Réponse des autorités : une violente intervention policière.
Nous étions plusieurs milliers à Paris ce 17 mars pour la Marche des Solidarités : 2 000 selon la police (une mauvaise blague), 10 000 selon Vies volées, 6 000 selon le site Paris luttes info.
Dimanche 18 mars, 150 sans papiers ont pénétré dans la Basilique de Saint-Denis.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Antiracisme