Vincent Peillon a récemment annoncé deux mesures pour l'éducation prioritaire : des heures de cours en moins pour les enseignantEs, et l'augmentation de l'indemnité mensuelle. Le dirigeants du SNES et du SNUipp, majoritaires dans l'enseignement, ont crié victoire au lieu de dénoncer les...

Education

Blanquer a eu un gros coup de chaud, et pas à cause de la canicule de juin. Après avoir voulu passer en force sur la mise en œuvre de ses réformes (dans la voie générale et professionnelle) en jetant une pagaille généralisée, il a fait le choix de passer en force sur les examens.

Lorsque les enseignantEs ont lâché les classes il y a maintenant quatre semaines pour les premierEs, il y a eu comme un pacte tacite : celles et ceux qui restent continuent le boulot, et on prend le relais en rentrant de vacances. Et c’est exactement ce qui est en train de se faire.
Depuis plus de 6 semaines l’élan des mobilisations contre les projets de Blanquer, initiées à Nantes, Angers, Le Havre, puis relayées par les autres académies, en particulier en région parisienne, a été très largement relativisé voire invisibilisé dans les médias et la communicatio
Depuis fin janvier, les enseignantEs du Gard se mobilisent contre les réformes de l’éducation nationale du ministre Blanquer. Et font face à des tentatives d’intimidation de la part de la hiérarchie…
Mardi 9 avril, environ 150 profs du 93 ont débarqué sans invitation dans les locaux de la DSDEN de Bobigny. Après avoir occupé le hall puis les escaliers par surprise, ces professeur-es se sont introduit-es dans les couloirs pour y exprimer leur colère face au mépris de l’institution :
Toutes les semaines, les agentEs du rectorat de Caen donnent un concert un peu spécial sous les fenêtres de leur direction. Casseroles, caisses d’archives, sifflets, cornes de brume, tout est bon, du moment que ça fait du bruit. 
Jeudi 4 avril, la grève a une nouvelle fois été très puissante dans l’Éducation nationale, particulièrement dans le premier degré.
Alors que plusieurs dizaines de milliers de personnes (personnels de l'éducation et parents d'élèves) ont manifesté samedi 30 mars un peu partout dans le pays contre sa loi dite « de la confiance » et que la grève commence à s'enraciner parmi les professeurE

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Education