Vincent Peillon a récemment annoncé deux mesures pour l'éducation prioritaire : des heures de cours en moins pour les enseignantEs, et l'augmentation de l'indemnité mensuelle. Le dirigeants du SNES et du SNUipp, majoritaires dans l'enseignement, ont crié victoire au lieu de dénoncer les...

Education

Dans l’Éducation nationale, les deux nouvelles de la semaine, concernant l’ensemble du territoire, sont « la réouverture de toutes les écoles » décrétée par Blanquer et l’annonce que le bac français des élèves de première serait validé en contrôle continu.

Le Snes-FSU appelle les enseignants du secondaire à se mettre en grève dès le 6 septembre. Le lendemain, les enseignants défileront avec tout le monde pour défendre nos retraites. Une grève le jour même de la reprise des cours est une première depuis bien longtemps.
Avec 50 000 postes de personnels de l'éducation nationale supprimés depuis 2007, N. Sarkozy, et ses différents ministres de l'éducation nationale, peuvent postuler au titre de massacreurs en chef de l'éducation nationale.
Depuis six ans, l’Unef réalise un recensement des pratiques des universités en matière de droits d’inscription et rend publiques les pratiques illégales. Cette année, à nouveau, le constat est sans appel : 26 universités sont dans l’illégalité et s’exposent donc à des recours contentieux.
La légalité des fichiers Base élève et Base nationale identifiant élève (BNIE) a été mise à mal devant le Conseil d’État. Celui-ci vient de décider l’annulation de l’arrêté du 20 octobre 2008 créant Base élèves 1er degré (lire Tout est à nous !
Le 30 juin, le ministre de la Jeunesse et des Solidarités actives, Marc Philippe Daubresse, a mis fin au dispositif de la cagnotte pour lutter contre l’absentéisme.
Tout est à nous ! revient régulièrement sur la réforme dite de masterisation des concours de l’enseignement. Un nouvel épisode est en train de s’ouvrir.
Le projet de modifier les rythmes scolaires n’est qu’une arnaque de plus pour cacher les vrais problèmes.
L’Université de Middlesex (Grande-Bretagne) offre un terrible exemple de ce qui se cache derrière le discours « comptable » sur les universités.
Le scandale est à la mesure de l'énormité des propositions. Divulgée récemment, une note du ministère, en date du 5 mai, à destination des rectorats, suscite indignation et colère chez tous ceux qui sont attachés au service public d'éducation.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Education