À la tête d’une coalition militaire sunnite, le nouveau roi d’Arabie saoudite, Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, s’est lancé dans une opération militaire à haut risque au Yémen...Àl’heure où les USA et l’Iran semblent parvenir à un accord sur le nucléaire, il veut ainsi réaffirmer le rôle clef de son...

International

La révolte actuelle, déclenchée à l’origine contre le 5e mandat de Bouteflika, est prolongée dans une mobilisation contre la corruption, contre la dilapidation des deniers publics dont l’origine est au cœur de la constitution du pouvoir algérien, de sa bureaucratie et sa classe dom

Alors que de nombreuses mesures progressistes ont été adoptées grâce aux luttes féministes en Turquie, il est particulièrement difficile pour les femmes turques de voir que les pas en avant vers l’égalité femmes-hommes sont remis en question, un par un, par les cercles pro-gouvernement
L’économie turque souffre, surtout depuis l’année qui vient de s’écouler, d’une crise menaçante. D’après les statistiques officielles, l’inflation sur les produits alimentaires a atteint 32 % en avril 2019.
L’AKP, qui se prenait non seulement pour une puissance régionale mais aussi une puissance centrale, avait cru saisir une occasion avec le printemps arabe.
Vainqueur lors de chaque scrutin depuis les législatives de novembre 2015, Erdogan a essuyé un sérieux revers lors des municipales du 31 mars 2019.
L’année passée a vu les dépenses militaires mondiales augmenter de 2,6 %, pour atteindre 1 620 milliards d’euros, selon l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), qui a publié ces chiffres la semaine dernière.
La mobilisation étudiante du 7 mai était un test, dans ce moment particulier du début du mois de ramadan. Il y avait donc beaucoup de questionnements sur la possibilité de poursuivre le mouvement durant ce mois.
La mobilisation algérienne traverse une période intermédiaire : assez forte pour contraindre le pouvoir à agir, mais pas suffisamment pour se fixer son propre agenda. Des maturations sont en cours, dans les marches du vendredi et dans la classe ouvrière.
Guaido, le « président » choisi par Trump et autoproclamé depuis la fin du mois de janvier a tenté un nouveau coup de force le 30 avril dernier.
Dans les grands médias, on parle de « flambée de violences ».

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à International