Telle est la question qui semble si difficile à trancher pour le Comité consultatif national d’éthique, qui préfère reporter son débat à 2014...Nous avons vu les interminables tergiversations sur la possibilité ou non d'intégrer la PMA, en tant qu'amendement, dans le projet de loi pour l'égalité...

LGBTI

Le 11 juin 2019, la Haute Cour du Botswana, pays d’Afrique australe anciennement colonisé par l’Angleterre, a voté la dépénalisation des relations homosexuelles. Depuis 1965, la loi sanctionnait les relations lesbiennes et gays par des peines de prison pouvant aller jusqu’à 7 ans.

C’est la promesse de Macron depuis le coup d’envoi de sa campagne présidentielle : l’ouverture de la PMA aux couples lesbiens et aux femmes célibataires. La PMA pour touTEs, c’est toujours pour demain…
Aujourd’hui, en France comme aux États-Unis et aux Pays-Bas, les marches des fiertés sont utilisées pour la publicité de grandes entreprises et des banques qui se servent de nos luttes afin de faire du profit.
Au moment où nous écrivons ces lignes, nous apprenons que l’Ordre des médecins attaque une professionnelle exerçant auprès de personnes trans
Dans la nuit du 27 au 28 juin 1969, il y a 50 ans exactement, débute ce que l’histoire a retenu comme « les émeutes de Stonewall » : 5 nuits d’affrontements contre la police.
Samedi 18 mai, journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, le Centre LGBT de Vendée tenait un stand d'information et de sensibilisation à La Roche-sur-Yon quand une bande d'une vingtaine de jeunes hommes, certains habi
Le NPA condamne fermement l’agression transphobe qui s’est produite le dimanche 31 mars 2019 place de la République à Paris et apporte tout son soutien à la victime, Julia. 
Après l’avoir, comme d’autres, incluse dans ses promesses de campagne, le gouvernement Macron a promis une loi bioéthique pour janvier 2019, dans laquelle serait intégrée la procréation médicalement assisté (PMA), peu de temps après l’avis favorable du Conseil consultatif national
La question peut prêter à sourire, et pourtant c’est celle que se sont posé très sérieusement de nombreux journalistes suite aux déclarations du pape le 26 août. 
Pour la quatrième année consécutive, la marche des fiertés a été interdite dans les rues d’Istanbul, réprimant toujours plus celles et ceux qui ont tout de même manifesté le dimanche 1er juillet.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à LGBTI