Telle est la question qui semble si difficile à trancher pour le Comité consultatif national d’éthique, qui préfère reporter son débat à 2014...Nous avons vu les interminables tergiversations sur la possibilité ou non d'intégrer la PMA, en tant qu'amendement, dans le projet de loi pour l'égalité...

LGBTI

Le 11 juin 2019, la Haute Cour du Botswana, pays d’Afrique australe anciennement colonisé par l’Angleterre, a voté la dépénalisation des relations homosexuelles. Depuis 1965, la loi sanctionnait les relations lesbiennes et gays par des peines de prison pouvant aller jusqu’à 7 ans.

Plus de 2 ans après la trahison du Parti Socialiste, la colère n'est toujours pas retombée.
La 19e édition de l’Existrans – la marche des personnes trans et intersexes et des personnes qui les soutiennent – aura lieu ce samedi 17 octobre.
Le 20 août dernier, information révélée ce mercredi 14 août par le journal 20 minutes, le Tribunal de Grande instance de Tours a pris acte, à la demande d'une personne intersexuée, de « l’impossibilité de rattacher l’intéressé à tel ou tel sexe », ce qui revient
Le 26 juin dernier, la Cour suprême a légalisé le mariage gay partout aux États-Unis, mais les discriminations continuent dans des commerces ou sur les lieux de travail : moins de la moitié des États disposent à ce jour de lois protégeant les victimes de discriminations basées sur l’orientation s
Mercredi 1er juillet, le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) a publié un avis recommandant l’ouverture de la procréation médicalement assistée à toutes les femmes, « quelles que soient leur conjugalité et leur sexualité ».
Des milliers de militants LGBTI et d’activistes solidaires de leur cause ont été dispersé violemment par les forces de l’ordre à coup de canon à eau et gaz lacrymogène, le dimanche 28 juin, avant même que la Gay Pride d’Istanbul ne commence.
Deux hommes accusés de s’être embrassés en public début juin sur un site historique de Rabat ont été condamnés vendredi 19 juin à quatre mois de prison ferme.
L’homophobie et la transphobie entravent la liberté des personnes lesbiennes, gays, bi et transgenres, dans de nombreux aspects de leur vie.
Outre les associations spécialisées, les questions de filiation et d’assistance médicale à la procréation sont aujourd’hui majoritairement portées par les collectifs et associations lesbiens.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à LGBTI