2020 : « Année de la bande dessinée »

Lors du dernier festival d’Angoulême (fin janvier 2019), le ministère de la Culture et de la Communication avait décrété 2020 « Année de la bande dessinée ».

Cette année-évènement, labellisée « BD 2020 », sera pilotée par le Centre national du livre (CNL) et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême (CNBDI), en collaboration avec les services du Livre et de la Lecture et de la direction générale des Médias et des Industries culturelles du ministère de la Culture.

Du festival d’Angoulême au quai Branly

Dans le cadre toujours plus restreint du budget du ministère de la Culture, on pouvait craindre une ponction des subventions des uns pour les distribuer aux autres et des difficultés dans la mise en musique et la coordination des événements. Le monde du « neuvième art » commence à en savoir un peu plus. Pour illustrer cette année de portée nationale et internationale, un concours de jeunes talents a ainsi été organisé pour réaliser l’affiche de l’événement. Dessin, collage, encre, peinture, illustration traditionnelle ou infographique, tous les types de création ont été sollicités et le verdict sera connu avant la fin de cette année.

Pour davantage encore mettre en valeur le caractère universel de la BD, le musée des Arts premiers du quai Branly organisera, en association avec Angoulême, une grande exposition. Le festival dévoilera le programme officiel de sa 47e édition (du 30 janvier au 2 février 2020) à la mi-novembre puis le lancement de « l’Année de la bande dessinée ».

Amateurs, fans de BD ou simples curieux du neuvième art, pensez à votre agenda 2020.

Sylvain Chardon

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.