Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.

Par leur situation objective comme dans leur conscience, les travailleurs chinois sont profondément divisés entre ceux installés de longue date dans les villes et les migrants issus de l’exode rural.

A près les promesses électorales de « rupture », le défilé des dictateurs africains reçus à l’Élysée par Nicolas Sarkozy avait donné le ton. Les événements de ces dernières semaines confirment que l’impérialisme français en Afrique ne connaît aucune inflexion de fond.

L’appel au boycott et aux sanctions contre l’État d’Israël fait débat, y compris parmi ceux qui s’opposent à sa politique coloniale.

C’est dans le cadre de sa thèse sur l’antiracisme en France que Jim House découvre l’histoire du 17 octobre 1961 à Paris. Il étudie l’impact de la guerre d’indépendance algérienne sur l’émigration algérienne et sur les milieux antiracistes de la gauche française.

La répression de la manifestation des Algériens à Paris, le 17 octobre 1961, est aujourd’hui sortie de l’oubli, au moins dans les milieux politiques qui en ont porté le souvenir depuis les années 1960, extrême gauche au premier chef.

Malgré les échecs de différents traités de libre échange avec certains états d’Amérique latine, les états-unis n’ont pas abandonné leurs projets qui sont en outre accompagnés d’un volet militaire.

Les élections législatives allemandes et portugaises confirment des tendances lourdes de la situation en Europe.

La Pologne est l’exemple frappant d’une énorme contradiction. C’est le pays où il y a eu le plus de révoltes et révolutions ouvrières contre la bureaucratie dite communiste depuis 1956, et qui ont failli, en 1980-1981, la renverser et instaurer un pouvoir des travailleurs.

Interview de Zbigniew Kowalewski qui était délégué au 1er congrès de Solidarnosc, membre de la direction de la région de Lodz et animateur du réseau des conseils d’autogestion ouvrière. Il est militant du mouvement social en Pologne et de la IVe Internationale.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.