Jeunesse

Les bourses qui ne dépassent pas quelques centaines d’euros et souvent versées en retard ; les logements en quantité insuffisante, exigus et parfois insalubres

Ce lundi 30 octobre, le Premier ministre et les ministres de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur ont présenté leur « plan étudiants » en donnant les principaux éléments des réformes concernant l’enseignement supérieur, et notamment l’accès à l’université.
Ce lundi 30 octobre, le premier ministre et les ministres de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur ont présenté leur « plan étudiants » en donnant les principaux éléments des réformes concernant l’Enseignement Supérieur, et notamment l’accès à l’université.
Ce lundi 30 octobre, le gouvernement Macron a fait un pas de plus dans les attaques contre la jeunesse, en dévoilant son « plan étudiants », qu’il souhaite être effectif dès 2018.
« Réformer l’université », voilà l’un des grands « projets » du gouvernement, via la « concertation » lancée par la Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal.
Cela fait déjà trois fois que les étudiantEs ont été appelés à descendre dans la rue contre le gouvernement.
« L’université, ce n’est pas pour tout le monde », a déclaré le président de la République dans une interview au Point. Une déclaration qui a le mérité d’être claire, et qui préfigure les attaques que le gouvernement veut mener contre les étudiants et les universités. 
La rentrée universitaire 2017-2018 restera comme une des pires en matière d’affectation des néobachelierEs dans l’enseignement supérieur. 
Dans la rue le 12 Septembre contre la casse de nos droits !
Au moment de l’élection présidentielle, on a beaucoup entendu que Macron, du haut de ses 39 ans, était le président le plus jeune de l’histoire, comme s’il incarnait une sorte de renouveau de la politique.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Jeunesse